Grotte de Tourtoirac

de Bert Schwarz

Nous n'avons trouvé la grotte de Tourtoirac que par chance, car la route qui traverse Tourtoirac n'est pas large et il y avait de vrais camions qui venaient vers nous. En roulant lentement, nous avons vu un petit panneau, nous avons tourné et nous avons trouvé un gentil employé qui nous a aidé à obtenir l'autorisation de filmer.

Cette voûte souterraine n'est plus connue depuis longtemps. Elle a été découverte le 28 janvier 1995 par un spéléologue de Mussidan, Jean-Luc Sirieix.

Grotte de Tourtoirac

Histoire, caméra, éditeur : Bert Schwarz

© mag-voyages TV 2020

La source du ruisseau Clautre à Tourtoirac avait déjà attiré l'attention des spéléologues depuis de nombreuses années. Au printemps 1980, Gérard Bugel, spéléologue, a plongé et a atteint 130 mètres et une petite galerie à ciel ouvert. Il n'a pas pu y trouver un chemin qui menait plus loin et a dû faire demi-tour.

Le 28 janvier 1995, Jean-Luc Sireix, plus expérimenté et avec plus de chance, a plongé dans la source et a réussi à aller plus loin et à découvrir cette belle grotte. Fier de sa découverte, il a montré la grotte à d'autres spéléologues : Philippe Marchive et Annie et Michel Maire. Il a organisé une deuxième expédition le samedi suivant, le 4 février 1995.

Grotte de Tourtoirac © Bert Schwarz
Grotte de Tourtoirac © Bert Schwarz

Ils ont plongé de plusieurs centaines de mètres dans la grotte, mais sur le chemin du retour, le destin a frappé : Jean-Luc et Annie Maire se sont noyés. Philippe Marchive et Michel Maire ont échappé de justesse.

Grâce à l'initiative des parents de Jean-Luc, Jean et Arlette Siriex, la grotte a été ouverte au public en mai 2010.

La combinaison de la beauté que la nature a façonnée et la connaissance de la tragédie qui a finalement permis aux visiteurs de voir et d'admirer tout cela, crée un humble sentiment d'humilité devant la puissance de la nature et les possibilités de l'homme.