Délices culinaires en France
Du chocolat de la Maison Duplanteur.

Du chocolat de la Maison Duplanteur.

de Bert Schwarz

Qu'ils soient emballés dans du papier d'aluminium, sous forme de tablettes de chocolat, de bonbons ou de chocolats pour les fêtes, le chocolat est présent dans (presque) tous les foyers. 97 % des Français consomment du chocolat au moins une fois par semaine, ce qui en fait le septième consommateur mondial de chocolat. La Maison Duplanteur souhaite partager cette passion pour le chocolat.

Délices culinaires en France

Du chocolat de la Maison Duplanteur.

Auteur, Caméra, Montage : Bert Schwarz

© reisemagazin TV 2017
© mag-voyages TV 2019

Comment arrive-t-on à un tel endroit alors que la ville est inconnue et que le nombre de connaissances est plutôt gérable ?

La boutique et la petite production qu'elle abrite attirent l'attention lorsque l'on se promène dans les ruelles de Grasse avec un peu de loisir. - Ensuite, nous entrons à l'intérieur, nous posons des questions, nous prenons rendez-vous et nous vous donnons un aperçu du meilleur chocolat que nous ayons mangé jusqu'à présent.

Il est intéressant de savoir d'où vient le chocolat, d'où proviennent les fèves de cacao utilisées et comment le chocolat est fabriqué. Le processus de transformation de la fève de cacao en tablette de chocolat est complexe et Maison Duplanteur contrôle l'ensemble du processus du début à la fin... au magasin.

Sélection, séchage, torréfaction, broyage etc..... Il y a 10 étapes entre la récolte de la gousse de cacao et le produit fini, qui est présenté au consommateur. Nous avons pu voir une partie du processus de production à la manufacture de la Maison Duplanteur à Grasse. Tout d'abord, il y a la "guillotine" dans laquelle les grains sont placés et divisés en deux parties pour évaluer leur qualité. La qualité peut être déterminée par la couleur et les variétés indésirables sont triées afin de maintenir l'amertume de la couverture chocolatée - la masse de chocolat épaisse - basse. Les grains sélectionnés sont torréfiés à 100°C. Il libère leur arôme. Les grains sont ensuite broyés dans le moulin et séparés de la coque. Rien ne se perd : le résidu est encore utilisé comme compost ou pour aromatiser, par exemple pour le baume à lèvres.

mag-voyages TV recommande. Les recommandations où nous aimons partager notre enthousiasme culturel.